Traitement anti-fourmis

Les fourmis peuvent être un vrai casse-tête lorsqu'elles pénètrent dans votre établissement ou votre maison. Les fourmis ne sont pour la plupart, pas porteuses de maladies. Cependant, on ne sait jamais où elles sont allées avant de venir explorer la nourriture stockée dans vos placards ou celle que vous allez servir à vos clients.

Les fourmis vivent en fourmilières pouvant contenir plusieurs millions d'individus pour les plus importantes (en forêt tropicale) et sont organisés en castes (reines, nurses, ouvrières, soldats,...).

Il peut arriver qu'elles investissent logements ou restaurants pour s'en prendre à de la nourriture saine, qu'elles peuvent éventuellement contaminer. Ce sont surtout leurs incessants balais d'aller/retour qui occasionnent une gêne, car si les ressources sont importantes, leur population va croitre en conséquence.

Les fourmis se déplacent sur de longues distances à la recherche de nourriture. Elles suivent des trajets déjà établis et se regroupent autour de sources de nourriture. Bien qu’inoffensives, les fourmis peuvent impressionner par leur nombre. Plusieurs centaines d’individus peuvent se masser autour d’un aliment pour ingurgiter le plus possible de nourriture et la rapporter dans leur nid.

Si malgré tous vos efforts et l’emploi de répulsifs, vous n’êtes pas arrivé à solutionner votre problème de fourmis, vous pouvez nous contacter pour y mettre un terme.

 

Les espèces de fourmis les plus communes

La fourmi noire des jardins

(Lasius Niger)
 

C'est une espèce de fourmi très répandue en Europe et en Inde. Les ouvrières sont noires à reflets gris et mesurent 3 à 5 mm et la reine peut mesurer jusqu’à 11 mm (généralement 9 mm). Les colonies sont formées de 5 000 à 15 000 individus selon la période. Elles sont fondées en été (de Juin à Aout), sont souvent monogyne ( une seule reine )et sont a fondation indépendante, c’ est-à dire que la reine peut fonder à elle seule les premières ouvrières . La reine peut atteindre l’âge de 15 ans ; 3 ans maximum pour une ouvrière.

La fourmi charpentière

(genre Camponotus)
 

Elles sont capables de causer de réels dommages sur les structures en bois de charpente en y creusant des galeries, et fragilisent les édifices. La fourmi rouge charpentière (Camponotus herculeanus) et la fourmi noire charpentière (Camponotus pennsylvanicus) sont les deux plus connues. Leur présence dans une maison indique souvent un problème d'humidité ou le pourrissement des structures bois, mais elles peuvent aussi creuser dans du bois sain. Contrairement aux termites, elles ne mangent pas le bois, mais l'éjectent sous forme de sciures.

La fourmi pharaon

(Monomorium Pharaonis)
 

C'est une espèce invasive qui ne peut vivre qu'à l'intérieur des locaux chauffés, où elle s'attaque à tout ce qui se mange, surtout les denrées sucrées. Elle mesure de 1,5 à 2mm et est de couleur jaune clair. Elle construit ses fourmilières dans les matériaux isolants, le mortier de scellement de pierres, sous et derrière des plinthes,...

La fourmi d'Argentine

(Linepithema Humile)
 

Elle est originaire d'Amérique du Sud, est une espèce qui forme une supercolonie qui va des côtes italiennes aux côtes atlantiques espagnoles en passant par la France (soit plus de 6 000 km de longueur), et extermine les espèces déjà en place. Dans les régions françaises envahies, ce sont d’abord les orangers, mandariniers et citronniers, puis les figuiers, les cerisiers, les pêchers, les poiriers, voire la vigne, qui sont touchés.