Chenilles processionnaires

 

Les chenilles processionnaires du pin, Thaumetopoea pityocampa, sont déjà omniprésentes dans le sud de l’Europe et au nord de l’Afrique. Facilement notable par leur nid formé de soie dans les pins et cèdres, elles se retrouvent aussi bien en milieu forestier et urbain. Profitant du réchauffement climatique, cette espèce opportuniste continue son expansion vers le nord de l’Europe. Seulement celle-ci est urticante et présente un risque sanitaire pour l’homme et les animaux domestiques. De plus c’est un des ravageurs les plus nocifs pour les pins et les cèdres, ce qui entraine des répercussions écologiques et économiques.

Pour protéger au mieux vos pins


  • Etablissement d'un devis
  • Respecter la période de pose des pièges (de novembre à mai)
  • Retrait des sacs un mois après les dernières descentes de chenilles
  • La solution peut être completée par des pièges à phéromones (à poser mi-mai/ début juin)
Nous contacter

Tous les ans, les chenilles descendent de l'arbre en procession pour s'enterrer et se transformer en chrysalides puis en papillons. Avec le collier piège, les chenilles ne peuvent plus descendre. Elles tournent dans le collier et finissent par descendre dans le sac rempli de terre légère (tourbe ou bruyère).